L’abbé

baudoin-abbe-pierre

une « bédé » d’Edmond Baudouin

Au détour d’une librairie (même pas catho) où je m’étais volontairement perdu, je suis tombé sur un drôle d’ouvrage à la couverture blanche et bleue, les traits du dessins sont un peu fouilli et le titre m’interpelle : « L’abbé ». Je la prends et regarde le quatrième de couverture :

« – Qu’est-ce qui se passe quand vous êtes ainsi… en prière ?
– Je suis en adoration.
– Je ne comprends pas.
– C’est comme un éblouissement supportable.
– Je ne comprends toujours pas.
– Vous avez déjà vu le regard d’un enfant ?
– Oui.
– Je me mets devant le regard d’un enfant.« 

Alors je feuillette, et repars en l’achetant.

A l’intérieur le dessin est noir et blanc. L’auteur le dit lui-même, il n’est pas croyant, la religion il en est loin. Il rencontre l’abbé Pierre dans les années 90, et tous les deux ils construisent cette bande dessinée. Peut-on dire que ce n’est pas une bédé sur l’Abbé Pierre mais une bédé de l’Abbé Pierre ? Peut-être. C’est un livre humble sur un homme simple.

Edmond Baudouin nous raconte l’histoire de quatre jeunes de banlieue qui rejoint les combats de l’Abbé Pierre. Des parallèles, des mots d’amour et de sagesse et un peu d’humour…

« L’Abbé Pierre a construit sa vie comme un tableau, en recherchant la perfection. Les couleurs qu’il a choisies sont l’amour, sa foi en Dieu et une grande force qu’il est allée checher au coeur d’une extrême faiblesse. Il a souvent été malade, quelque fois souffrant. De sa fragilité, son amour, sa foi, il a su faire une peinture qui, comme toute oeuvre d’art, donne envie de vivre celui qui la contemple. Et, comme tous les grands artistes, il n’est pas sûr d’avoir réussi. »

« On me dit : « C’est admirable ce que vous faîtes. » Mais moi je vois surtout ce que je n’ai pas fait.« 

Le président d’Emmaüs France préface la bande dessinée ainsi : « Voici un livre qui raconte la vie d’un homme simple, Un homme qui avait compris que la seule richesse qui vaille se trouve dans la rencontre de l’autre quel qu’il soit, et que la rencontre permet de se sentir exister et considéré. »

Un beau livre à partager pour réfléchir et se replonger dans la vie de cet abbé dont l’action nous marque encore…

Rêvez de changer le monde et changez-le

 

***

Cet avis n’est que le mien, sans prétention, si vous avez lu « L’abbé », si vous l’avez acheté après avoir lu un avis quelque part, n’hésitez pas à laisser quelques lignes de commentaires pour éclairer d’autres lecteurs…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s