L’arche part à 8 heures

L'arche part à 8 heures

de Ulrich Hub

Trois pingouins (deux grands et un petit) discutent sur la banquise.
 » C’est qui, Dieu ?
– Il est grand, tout-puissant et invisible !
– Invisible ? Mais alors, comment savoir s’il existe vraiment ? « 
Absorbés par leur discussion, les trois amis ne voient pas tout de suite que la pluie s’est mise à tomber. Et quelle pluie ! Un vrai Déluge !
Heureusement, la colombe arrive juste à temps avec des tickets pour l’Arche de Noé. Mais il n’y a que deux places par espèce…
Vite, il faut trouver une solution ! L’Arche part à huit heures !

Une fois n’est pas coutume, voici un livre conseillé à partir de 9 ans, et en plus il y a des images… Ca devrait coller pour beaucoup d’entre nous.

Dès l’illustration de couverture, nous sommes dans l’ambiance de ce petit roman de 90 pages. Trois pingouins discutent et se chamaillent sur la banquise (parce que, si vous ne le savez pas, les pingouins sont des animaux très belliqueux, l’un donne un coup de pied à l’autre, l’autre lui répond, s’ensuit une grande bagarre… c’est Ulrich Hub, l’auteur qui nous l’apprend.) Ils parlent de Dieu… Le petit pingouin, celui qui porte un bonnet avec un pompon n’y croit pas, les autres si, alors ils se disputent.

Mais voilà qu’une grande nouvelle arrive : Dieu a décidé de punir les hommes et de ne sauver que deux représentants de chaque espèce présente sur Terre. Ceux-ci reçoivent une invitation. Mais ils ne doivent pas rater l’heure car l’Arche part à 8 heures ! Et ils sont trois… Parce que, bien que belliqueux, ce sont de très bons amis, pas question de se séparer ! Et donc consigne de Dieu ou pas, ils monteront à trois dans l’Arche !

Les pingouins rivalisent d’ingéniosité pour duper la colombe, maître à bord de l’Arche.

L’auteur fait vivre le récit du Déluge, de Noé et de son Arche du regard de ses pingouins. Exercice périlleux que celui de réécrire cet épisode biblique mais réussi avec brio et la complicité de l’illustrateur, Jörg Mühle, qui à chaque page nous offre un dessin plein de tendresse et de drôlerie. Le lecteur retient son souffle, rit et s’interroge avec les pingouins, sur Dieu, le bien et le mal.

Pas besoin d’avoir de fines connaissances théologiques pour entrer dans le récit et se laisser happer par les mots. Dépêchez-vous de le dévorer, et n’oubliez pas, l’Arche part à 8 heures.

Déjà couvert de prix (prix de  la meilleure  pièce  radiophonique et prix de la meilleure pièce de théâtre 2006 (Allemagne), Prix Tam-Tam j’aime lire 2008 (salon  de Montreuil), prix Sorcières (association de librairies jeunesse) 2009) l’Arche part à 8 heures ravira tous les lecteurs jeunes et moins jeunes… (testé pour vous, mon livre est en route pour Bruxelles !)

 

***

Cet avis n’est que le mien, sans prétention, si vous avez lu « L’arche part à 8 heures», si vous l’avez acheté après avoir lu un avis quelque part, n’hésitez pas à laisser quelques lignes de commentaires pour éclairer d’autres lecteurs…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s