Pitt Ocha et la tisane de couleurs

Pitt Ocha et la tisane de couleursPar les Ogres de Barback (entre autres)

Quatrième Pitt Ocha

La quatrième peut surprendre. Je m’aventure là sur un terrain un peu différent. Pitt Ocha c’est d’abord une aventure musicale… Pitt Ocha c’est un jongleur de bruit… Pitt Ocha ce sont deux opus avant cette tisane de couleurs. On y retrouve les ingrédients qui ont fait des deux grands frères de cet album de vrais remèdes à la mélancolie. A la suite de Pitt Ocha nous partons dans un voyage sonore. Les cuivres vous invitent à danser, les illustrations d’Eric Fleury sont joyeuses et colorées, les textes sont superbes et les interprètes des stars que j’aime.

Comme dans les précédents Pitt Ocha, livre et CD se terminent par un conte musical. Pitt Ocha revient dans son pays voir sa sœur qui, lui a-t-on dit, est très malade. Pitt Ocha habite au pays des mille couleurs… mais où sont-elles ces couleurs ? Tout est pâle, fade et gris, plus rien n’est comme avant. Pitt Ocha est effondré. Un puissant guérisseur qui vit dans un pays lointain, Tizan, pourrait sûrement les aider.

Des musiques venant du monde entier aux sonorités inconnues répondent au texte. L’album est ludique, créatif, bourré d’imagination et de messages engagés, à l’image de ce que savent très bien faire les Ogres. Un album pour les petits, pour les grands, pour la famille.

Pitt Ocha, c’est bon pour le moral, mais n’est pas remboursé par la sécu…

Petit avant goût :

 ***

Cet avis n’est que le mien, sans prétention, si vous avez lu & écouté « Pitt Ocha et la tisane de couleurs », si vous l’avez acheté après avoir lu un avis quelque part, n’hésitez pas à laisser quelques lignes de commentaires pour éclairer d’autres lecteurs…

Publicités

2 réflexions sur “Pitt Ocha et la tisane de couleurs

  1. pitt ocha se lit, se chante, et s’écoute dans la famille depuis des années, et celui lit est le préféré de Zoé, 4 ans. (il faut dire que maman ne se contentait pas des chansons « adultes » des Ogres bien avant la naissance de la demoiselle. Les 3 albums, très beaux, trônent dans le salon en libre service, et la demoiselle a su très tôt les glisser dans le lecteur de disque et se délecter de ses chansons adorées, de ces dessins longuement observés (parfois émerveillée, parfois un peu apeurée, toujours très curieuse à leur contemplation), et de cette histoire qui ne cesse de la passionner. C’est un sacrilège de ne pas tourner la page qui correspond à la chanson, Pitt Ocha se lit et s’écoute dans un rituel pointilleux!:) Chaque matin, la tisane de couleur (parfois remplacée par l’un ou l’autre de ses 2 grand frères) accompagne Zoé pendant son petit dèj comme une petite sœur qui lui tiens compagnie et les notes connues, reconnues et chantonnées de ces chansons aux sonorités éclectiques (dont personne ne se lasse) accompagnent tous nos début de journée. Et lorsque la miss joue dans sa chambre, il n’est pas rare de percevoir en tendant l’oreille sa petite voix chantonner en anglais, français, dans un dialecte africain, ou encore en arabe… « maman, ma chanson préféré, c’est ésséndoooo, ohohoh ésséndoooo ohoho, toiiii, qui connait le secreeeeet… » Non contents que Pitt ocha fasse partie de notre famille, nous contaminons celle de nos amis, le livre-CD est notre cadeau de prédilection pour tout enfant entre 2 et 98 ans, et il semblerait que le phénomène et ses rituels se propage également chez les autres… D’après moi, le pouvoir des sons de pittocha sort du livre et frappe les familles…

  2. Pingback: Couette – Tome 1 – Tombée du ciel | Le Quatrième de Couverture

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s