Une vie entre deux océans

Une vie entre deux océans

Par Margot L. Stedman

Libéré de l’horreur des tranchées où il a combattu, Tom Sherbourne, de retour en Australie, devient gardien de phare sur l’île de Janus, une île sur les Lights, sauvage et reculée. À l’abri du tumulte du monde, il coule des jours heureux avec sa femme Isabel ; un bonheur peu à peu contrarié par l’impossibilité d’avoir un enfant.

Jusqu’à ce jour d’avril où un dinghy vient s’abîmer sur le rivage, abritant à son bord le cadavre d’un homme et un bébé sain et sauf. Isabel demande à Tom d’ignorer le règlement, de ne pas signaler « l’incident » et de garder avec eux l’enfant. Une décision aux conséquences dévastatrices…

Un premier roman plébiscité dans le monde entier qui interroge les liens du cœur et du sang.

« Lire Une vie entre deux océans est une expérience d’immersion totale, incroyablement émouvante. »
Monica Ali, auteur de Sept mers et treize rivières

Le titre et la quatrième de couverture était peut-être un peu trop girly pour que je sois attiré par ce livre. La couverture est un peu en décalage, tourmentée, sombre… Et voilà, il y a un phare sur cette couverture, Tom est gardien de phare, et les phares m’ont toujours fascinés, géants au milieu des mers, luttant contre les vents et les flots… Je me plonge donc dedans. Le girly ne résiste pas longtemps à la plume de l’auteure australienne.

Traumatisé et de retour d’une guerre qui n’était pas la sienne, sur un continent à l’opposé du globe du sien, Tom Sherbourne se réfugie dans un phare reculé pour tenter de guérir et se reconstruire, pour autant que cela soit possible. Sur le quai du port de Partageuse il rencontre Isabel, jeune fille de bonne famille. Peut-être le coup de foudre n’existe-t-il pas, mais cette rencontre se terminera toutefois par un mariage, et, malgré l’inquiétude des parents d’Isabel, elle ira le rejoindre sur Janus Rock, au phare, que Tom entretient avec méticulosité et amour.

Plusieurs fausses couches plus tard, Lucy vient enchanter le couple… Mais voilà… Lucy n’est pas vraiment leur fille, Lucy est arrivée là par accident, les amoureux parviendront à garder ce secret, mais pour combien de temps ?

Bien évidemment, la quatrième ne laisse rien présager de joyeux. La vie dans un phare est rude, nous pouvons l’imaginer, l’histoire est à cette image, dure, éprouvante. Tom est torturé par le secret de la « naissance » de Lucy. L’auteure interroge, comme le dit la quatrième, sur les liens du cœur et ceux du sang, lesquels sont-ils les plus justes ? Faut-il à tout prix grandir dans sa famille biologique si celle-ci n’est pas stable et accueillante ? A-t-on le droit de se substituer à une mère ? Tant de questions auxquelles le roman n’apporte pas de réponse. Implacablement, avec beaucoup d’émotions, disséquant les sentiments de Tom, partagé entre l’amour de sa femme et son honnêteté, Margot L. Stedman écrit un livre bouleversant. Elle maîtrise parfaitement son scénario et c’est avec impatience que je retrouve Tom, Izzie, Lucy et tous les autres personnages du roman. Je veux connaître la suite et, peut-être de façon morbide, lire l’inexorable descente aux enfers de ce couple qui voulait tant s’aimer et fonder une famille…

La lumière n’est pas au bout du tunnel, tout est rude comme la vie d’un gardien de phare à qui tout le monde tournera le dos…

 ***

Cet avis n’est que le mien, sans prétention, si vous avez lu « Rester normal », si vous l’avez acheté après avoir lu un avis quelque part, n’hésitez pas à laisser quelques lignes de commentaires pour éclairer d’autres lecteurs…

Si cette chronique vous a plu, n’hésitez pas à « suivre » ce blog en indiquant simplement votre adresse e-mail ci-dessous (aucune création de compte nécessaire).

Publicités

Une réflexion sur “Une vie entre deux océans

  1. Sans surprise Une vie entre deux océans fait l’objet d’une adaptation cinématographique en 2015, réalisée par Derek Cianfrance (the place beyond the pines)… Il n’aura pas fallu longtemps…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s