Paul Courbelieu, peintre

Paul Courbelieu Peintre

Par Louis Cabaret

Paul avait eu une journée fatigante à la menuiserie, peindre ne lui disait rien; il préférait se servir à boire et en discuter avec les désœuvrés. Après plusieurs heures, alors qu’il discutait assis par terre dans la chambre de Cézanne, quelqu’un s’écria que Paul n’avait pas encore peint de la soirée. Un mouvement d’enthousiasme souleva toute la maisonnée : on vint pour le relever, on le pressa de prendre une toile et de peindre. Il refusa doucement mais tous scandèrent : Paul Courbelieu, peintre! Paul accepta pour faire cesser le vacarme.

L’oraison funèbre de Cézanne à son ami Paul Coubelieu laisse place au narrateur qui prévient : « Aujourd’hui qui s’en souvient ? Les toiles qui nous restent de lui sont marquées par le génie que l’on n’y voit pas. » Premier livre de Louis Cabaret, ce Paul Courbelieu tient de la nouvelle. Paul Courbelieu naît dans une famille de menuisier. inévitablement, il le deviendra lui-même. Pourtant une malformation des os et une sensibilité artiste l’attire vers bien d’autres passions que la construction de meubles. Aimé (peut-être trop) de ses parents, il grandit loin de Paris. Son grand-père, pensant bien faire, lui permet de rencontrer un ami peintre avec qui il apprend le maniement du fusain, peint ses premières natures mortes, ses premiers portraits. Il montera à Paris où il rencontrera Cézanne et sa vie commencera alors.

Le livre s’ouvre sur un tableau de Cézanne, Achille Emperaire, peintre. La page ne reflète pas le gigantisme de la toile (200 x 210cm !), pourtant la fragilité du personnage y apparaît violemment, légèrement courbé, le siège (presque un trône) plus grand que lui, les mains nonchalamment posées sur ces genoux et les jambes parfaitement parallèle. Mais faites-vous votre idée vous-mêmes.

Achille Emperaire Peintre

Paul Cézanne (1839-1906) Achille Emperaire Entre 1867 et 1868 Huile sur toile H. 200 ; L. 120 cm © RMN-Grand Palais (Musée d’Orsay)

 

Ce tableau n’est qu’un point de départ. Puisqu’autant Achille Emperaire a sa page Wikipedia, et bien que méconnu, le peintre a réellement existé. Point de Paul Courbelieu chez Wikipedia. Louis Cabaret se détache de la réalité pour inventer la vie de ce peintre avec sensibilité. Il y reproduit pourtant l’amitié qui liait Cézanne à Emperaire en une amitié entre Cézanne et Courbelieu. Une uchronie donc (ça, ce sera pour faire plaisir à Sébastien…) L’écriture est ciselée, dans un style très soutenu, sans pour autant laissé de coté l’émotion (les derniers jours de la vie du peintre oublié sont très joliment écrits, mon cœur se serre avec celui de la mère et de la grand-mère, les larmes du père tombent sur le parquet, avec les miennes…)

Ambiance d’hier, du milieu du 19ème siècle, silence des salons parisiens, brouhaha des bars où se retrouvaient les artistes d’alors, odeurs de sciures dans les ateliers de la famille Courbelieu qui ne veut rien devoir à personne.

Un très joli premier roman (à moins que ce ne soit plutôt une nouvelle, mais quand s’arrête la nouvelle et commence le roman ?) qui se lit très rapidement, à la suite d’un homme dont personne ne se souvient et qui pourtant devait être extraordinaire.

***

Cet avis n’est que le mien, sans prétention, si vous avez lu « Paul Courbelieu, peintre », si vous l’avez acheté après avoir lu un avis quelque part, n’hésitez pas à laisser quelques lignes de commentaires pour éclairer d’autres lecteurs…

Si cette chronique vous a plu, n’hésitez pas à « suivre » ce blog en indiquant simplement votre adresse e-mail ci-dessous (aucune création de compte nécessaire).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s