Little Lou à Paris

Little Lou à Paris CouvPar Jean Claverie

Revoilà Little Lou, le petit pianiste prodige !

Et c’est dans les ruelles de Paris, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, que nous retrouvons ce jeune garçon noir originaire du sud des États-Unis. Avec son orchestre de jazzmen, Little Lou alterne concerts et flânerie dans la ville Lumière.

Mais une rencontre vient tout bouleverser. Il s’agit des hommes de Carter, un businessman véreux que la troupe connait bien ! Que font-ils à Paris ? Le jeune garçon veut en avoir le cœur net…

Avez-vous déjà rencontré Little Lou ? Si vous ne l’avez pas vu peut-être quelques notes de piano de ce jeune pianiste vous rappelle-t-elle quelque chose ? Non ? Alors, faisons vite. Little Lou est un petit garçon noir né à la Nouvelle Orléans, en pleine période où le jazz envahissait les rues, de l’imagination et des pinceaux de Jean Claverie, un artiste plus que complet. Nous y reviendrons. A ce moment-là, être noir à la Nouvelle Orléans ce n’était pas une situation enviée. Les poches sont souvent vides, mais ils s’évadent dans le blues et le jazz d’une musique afro qui les unit. Little Lou, très vite, se révèle un virtuose du piano, malgré son jeune âge. Il rejoint le Benny Earl Golson Band. Deux albums avant celui-ci, nimbés de cuivres, nous entraînent à sa suite.

Jean Claverie a commencé dans le dessin publicitaire avant de se tourner vers l’illustration jeunesse en prêtant ses pinceaux pour illustrer les contes de Perrault, ou le joueur de flute de Hamelin de Baumann. La musique n’est pas loin. Après l’illustration, le récit. Il écrit ses propres histoires pour notre plus grand plaisir. Loin de s’arrêter là, il est aussi musicien et parcourt les routes de France avec le Little Lou tour et un concert sur l’histoire du blues.

Nous retrouvons donc notre jeune ami noir en 1945. Benny Earl est bien embêté, Ray, son pianiste officiel est absent pour trois semaines, et l’armée américaine a chargé l’orchestre de débarquer en France pour soutenir le moral de GI’s combattant le Reich. Little Lou pourrait-il, au pied, levé, les rejoindre dans cette tournée européenne ? Ma’ tique. C’est vrai quoi, envoyer un enfant dans un pays en guerre ! C’est bien dangereux. Mais, après tout, être noir aux États-Unis à cette époque n’est pas plus sécurisant. Little Lou embarquera donc sur le Queen Mary, direction le Vieux Continent en ruine.

A travers le bocage normand, les instruments dans le camion GMC, Benny et Lou dans la jeep, les voilà en route vers la tour Eiffel, les français en liesse sortant de chez eux pour les acclamer. La guerre n’est pas loin, pourtant il y a une belle insouciance. Dans toute guerre, il y a les vainqueurs, les vaincus, et les profiteurs. C’est alors qu’apparaissent Aldo et La Brute qui trafiquent avec un français un peu véreux, Bibi la Fonte. Little Lou est curieux et inquiet, que font-ils là ? Entre répétitions et concerts dans les caveaux il va les suivre sous l’œil de Notre Dame qui reste impassible sur son île.

Le dessin enthousiaste de Jean Claverie est magnifique, joyeux, comme une fin de guerre où tout est possible. Le Paris de ces années là danse et se mélange dans les bar au rythme des saxos, des trompettes et des accordéons, la musique traverse et guérit tout. Little Lou découvre la France où les bus n’ont pas de places pour les blancs et les noirs et où les ponts ne sont pas de bois. Ce troisième album de Little Lou fleure bon la libération, sans oublier que tous ne sont pas des « gentils »… On rencontre des jazzmen de talents, un guitariste gitan, quelques biftons et un petit air de fête…

A découvrir.

Little Lou Bal

***

Cet avis n’est que le mien, sans prétention, si vous avez lu « Little Lou à Paris », si vous l’avez acheté après avoir lu un avis quelque part, n’hésitez pas à laisser quelques lignes de commentaires pour éclairer d’autres lecteurs…

Si cette chronique vous a plu, n’hésitez pas à « suivre » ce blog en indiquant simplement votre adresse e-mail ci-dessous (aucune création de compte nécessaire).

Publicités

4 réflexions sur “Little Lou à Paris

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s