Dieu n’a pas réponse à tout (mais Il est bien entouré)

Dieu n'a pas réponse à toutPar Tonino Benacquista & Nicolas Barral

Parfois, Dieu lui-même est en proie au doute… Mais, dans ces moments-là, Il sait à qui s’adresser.

Voilà un titre qui avait fait tilt sur les rayonnages d’une librairie où je passais par hasard. Il était à coté de son petit frère, Dieu n’a pas réponse à tout (mais Il sait à qui s’adresser). Du coup, évidemment, je repars avec. L’idée du titre des deux albums me plaisait. Un Dieu pas tout puissant mais omniscient et qui a besoin d’aide. C’est cool ça !

Dieu donc, vieil homme à la barbe foisonnante et aux cheveux blancs, habillé d’une toge blanche elle aussi. Il nous observe, nous les humains. Pas pour nous diriger ou se lamenter de ce que nous avons fait de sa Création qu’il nous a laissé en héritage, non, non, il est là pour nous aider à nous relever de nos petits tracas qu’il règle les uns après les autres, usant de noms d’oiseaux parfois pour qualifier l’homme (oui, dans ce tome 1, ce sont plutôt les hommes qui ont des soucis…) qu’il envisage d’aider. Oui mais voilà, Dieu Il ne peut pas être partout et il ne sait pas tout, même si on veut nous le faire croire. Coup de bol, pas loin, dans son paradis, il y a plein de morts illustres et indispensables qui ont chacun des talents bien spéciaux qui peuvent aider notre humain. Des problèmes, il y en a pléthore, Il en trouve partout. Mais trouver celui qu’Il enverra sur Terre, c’est une autre paire de manche. Il faut trouver la bonne personne, quitte à récupérer quelques pêcheurs qui se traînent au Purgatoire en attendant d’aller griller en Enfer ou se reposer au Paradis.

Dieu n’a pas réponse à tout. Alors comme tout le monde quand il est dans l’embarras, Dieu demande de l’aide. Parmi les millions de gens qui peuplaient son paradis, il devait bien y avoir quelqu’un pour lui donner un coup de main… En général il finissait par trouver.

Dieu n'a pas réponse à tout (mais Il est bien entouré) - Benacquista / Barral - Page 5

Dieu n’a pas réponse à tout (mais Il est bien entouré) – Benacquista / Barral – Page 5

Reste alors à convaincre Sigmund Freud, Marylin Monroe, Louis XIV ou Wolfgang Amadeus Mozart d’accepter de descendre sur Terre. Pour cela il y a la contrepartie magique : « Demandez n’importe quoi, je vous l’accorderai. » Alors, à qui son havane, son petit rétablissement de vérité ou son fantasme d’entendre Dieu l’appeler boss. Les réactions des humains aidés ne sont jamais prévisible, ce qui nous offre des chutes parfois savoureuses.

Cet album est construit comme un recueil de nouvelles par un écrivain talentueux, Benacquista, connu pour de très bons livres policiers et des scénarios de films. Chaque histoire est très courte, presque simpliste, les personnages réels, venus tout droit du paradis, sont croqués avec ce que nous nous souvenons d’eux, souvent caricaturaux dans leurs missions courtes et cruciales. Chaque épisode me fait sourire, sans pour autant rire, je les trouve très plaisants, même si, au final, cela en devient assez répétitif malgré une excellente idée de départ. La manière de chaque « sauveur » d’aborder l’humain et de l’aider est souvent originale et intéressante, tout comme l’idée de départ (mais je l’ai déjà dit).

Le dessin de Barral est assez figé, comme une photo, les crayonnés à chaque fin d’épisode sont très beaux, une qualité que je ne retrouve pas dans les planches, peut-être est-ce lié au traitement de la couleur qui en fait un dessin assez plat bien que très agréable.

Je rencontre avec plaisir un Dieu pas du tout vengeur et plutôt jovial, désespéré parfois de nous et de nos maladresses mais qui prend soin de nous et de notre bien-être en réalisant à l’aide de personnalités disparues de petits miracles. Le happy end, assez répétitif, peut-être fatiguant après plusieurs épisodes, mais l’ensemble est agréable et divertissant, sans laisser un souvenir mémorable…

***

Cet avis n’est que le mien, sans prétention, si vous avez lu « Dieu n’a pas réponse à tout (mais Il est bien entouré) », si vous l’avez acheté après avoir lu un avis quelque part, n’hésitez pas à laisser quelques lignes de commentaires pour éclairer d’autres lecteurs…

Si cette chronique vous a plu, n’hésitez pas à « suivre » ce blog en indiquant simplement votre adresse e-mail ci-dessous (aucune création de compte nécessaire).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s