Tyler Cross – #1

Tyler Cross CouvPar Nury, Brüno & Croix

Tyler Cross transporte 17 kilos de came, d’une valeur d’un demi-million à la revente au détail.

Et il a exactement 21 dollars et 80 cents en poche.

Il note l’ironie de la chose et se met en marche.

Tyler Cross est braqueur, tueur à gages, régleur de comptes… Un free-lance au service de celui qui voudra bien le payer. En général pour les affaires un peu délicates qui demandent sérieux, résultats et discrétion. Tyler Cross est reconnu et apprécié pour ça ! Quand le vieux Di Pietro lui demande de récupérer 20 kilos de mexicaine auprès de son filleul, Tony Scarfo, et de faire ce qu’il veut du morveux qui a osé défier l’autorité du vieux, c’est une mission pour lui. Accompagné de la sulfureuse CJ et du brutal Ike, le sombre Tyler Cross récupère la came. Mais tout ne tourne pas comme il l’aurait voulu. Tony meurt, Ike meurt, CJ meurt, Cross est à pied, les mexicains aux trousses, et les 17 kilos qu’il a réussi à sauver des flammes…

Tyler Cross - Brüno & Croix - Page 6

Tyler Cross – Brüno & Croix – Page 6

Le tueur à gages arrive à Black Rock, petite ville propriété à 100% de la famille Pragg, de la mairie, aux champs pétrolifères, à la banque, aux hôtels… Le shérif Pragg a beau avoir l’air con(sanguin), il soupçonne cet homme qui se dit représentant de commerce de n’en avoir pas l’air du tout… Tyler Cross sera retenu là le temps que le shérif frustré puisse se faire mousser auprès de son père, Spencer Pragg, patriarche opportuniste n’ambitionnant que la grossesse de sa future belle fille qui pourrait lui donner un héritier !

Si vous aimez les grands espaces, les flics corrompus, les avocats véreux, les familles toutes puissantes (de la mafia ou pas), les italiens gominés aux souliers bicolores et les canons sciés, vous serez comblés. Quelques femmes fatales traversent les pages aux cinq cases horizontales dans cette Amérique d’après guerre où règne la loi du plus fort et les trafics en tout genre. Fabien Nury signe un scénario ciselé, sans aucun temps mort qui vous accroche de sa première à sa quatre-vingt dixième planche, utilisant les clichés du genre. L’histoire n’a rien d’exceptionnel, il y a du déjà vu dans cet album, et il y a eu du mieux. Je regrette par exemple le peu de répliques, d’humour noir qui pourrait relever l’ensemble. Je ne parviens pas à m’attacher à ce Tyler Cross. Il pourrait se faire descendre au détour d’une case que cela ne me perturberait pas plus que ça. Mais peut-être est-ce le but des auteurs. Tyler Cross n’est pas un gentil garçon. Il est froid, métallique, une machine à tuer sans âme (encore que ?) qui fait qu’il traverse les pages sans une égratignure ou presque. I’m a poor lonesome cowboy. Les seuls personnages qui me touchent sont Joe Bidwell et sa fille, spoliés par les Pragg.

Tyler Cross - Brüno & Croix - Page 15

Tyler Cross – Brüno & Croix – Page 15

Les dessins de Brüno sont étonnants. Je ne connaissais pas l’univers de cet auteur. En collaboration avec Laurence Croix à la couleur, il peint une ambiance minimaliste et presque monochrome, à l’image du personnage principal. Les scènes centrales sont bluffantes. Celle ou le serpent, Chéri, bondit de sa cage et prend son envol jusqu’à la trachée du flic fait froid dans le dos. Tyler Cross a le visage taillé au couteau et est presque toujours dans l’ombre. Le découpage en longues cases horizontales en fait un album très cinématographique, presque story-board. D’autant plus que de nombreuses cases sont muettes. L’enchaînement des cases sert parfaitement l’action. La couverture, en elle-même, est tout simplement parfaite : des dessins aux couleurs criardes qui font un bon teasing et une accroche franchement intéressante (Un jour, Tyler Cross paiera pour ses crimes. En attendant, il en commet d’autres.)

Tyler Cross - Brüno & Croix - Page 12

Tyler Cross – Brüno & Croix – Page 12

En bref, je ne rejoins pas ceux qui estiment que cette nouvelle série qui a déjà un second tome au compteur est l’une des superbes découvertes du moment. Elle n’en reste pas moins un excellent divertissement que je conseille à tous les amateurs du genre américain d’après-guerre.

La suite pour le tome 2 que je chroniquerai dès qu’il sera lu…

***

Cet avis n’est que le mien, sans prétention, si vous avez lu « Tyler Cross – Tome 1 », n’hésitez pas à laisser quelques lignes de commentaires pour éclairer d’autres lecteurs…

Si cette chronique vous a plu, n’hésitez pas à « suivre » ce blog en indiquant simplement votre adresse e-mail ci-dessous (aucune création de compte nécessaire).

Publicités

Une réflexion sur “Tyler Cross – #1

  1. Pingback: Mort au tsar – #1 – Le gouverneur | Le Quatrième de Couverture

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s