Le Spirou de… – Le journal d’un ingénu

Spirou Couv

Par Emile Bravo

1939. Comment un adolescent qui tient les portes dans un hôtel peut-il se révéler et devenir le jeune aventurier que nous connaissons ? Pourquoi celui-ci choisira-t-il de garder sa livrée de groom ? A-t-il été amoureux ? A-t-il une conscience politique ? D’où vient son amitié indéfectible avec Fantasio ? Et Spip ? Derrière toutes ces question, se cache un terrible traumatisme qui nous affectera tous…

Ingénu : Qui manifeste une grande naïveté.

Le Larousse nous éclaire un peu sur le titre de ce Spirou scénarisé et dessiné par l’exceptionnel Emile Bravo. Oui oui, exceptionnel, je pèse mes mots ! Vous avez certainement pu le découvrir dans les épatantes aventures de Jules (ici), ou dans ses contes décalés avec ours nains (), ou encore en illustrateur (c’est par ). J’aime beaucoup son univers simple et drôle. Ce journal d’un ingénu me faisait de l’œil depuis un certain temps. Ça y est, c’est fait, j’ai lu le Spirou d’Emile Bravo. Cet album est bien éloigné de l’ambiance des Spirou de Franquin, aventurier, décidé, sans aucun contexte historique, presque fantastiques… Celui-ci est bel et bien ancré dans le réel.

Le réel, en 1939, c’est la guerre qui approche. Le troisième Reich allemand signe un traité de non agression avec l’Union Soviétique, les alliés de la Tchécoslovaquie ont déjà bradé le pays pour acheter la paix, la Pologne a peur. A Bruxelles, au Moustic Hôtel, Spirou est groom, il porte les valises des riches clients, chasse les rats et rend service partout où on a besoin de lui. Spirou est un pupille de l’Etat qui tente de gagner quelque argent, joue au foot avec des amis bien plus jeunes que lui et ne se pose aucune question sur le monde qui l’entoure et les grands bouleversements qui s’y préparent. Une soubrette embauchée depuis peu dans l’hôtel se charge de lui ouvrir les yeux. Spirou n’est pas tout à fait indifférent à la jeune fille qui se dit d’un peu partout (« Mon père est allemand, ma mère est polonaise, juive de surcroît ! Je suis née à Dantzig, j’ai grandi en Ukraine et je vis en Belgique !« ) et a une conscience politique très affirmée, très de gauche d’ailleurs… Spirou vit dans un chambre de bonne avec Spip, son écureuil apprivoisé qui n’aime rien tant que grignoter les fils.

Spirou, journal d'un ingénu - Emile Bravo - Page 5

Spirou, journal d’un ingénu – Emile Bravo – Page 5

Au Moustic Hôtel, le premier secrétaire du ministre allemand des affaires étrangères, Karl Von Glaubitz (allemand pur jus dans le dessin, monocle, costume plus que strict, pas un sourire sur ses lèvres…) rencontre une délégation de polonais dans l’espoir d’éviter la guerre à la Pologne. A leurs cotés, madame Delastre et monsieur Choukroune, gratins du showbiz belge souhaitent passer quelques jours tranquilles, discrètement, sans être dérangés. Il ne faudrait pas qu’un fouineur du Moustique, feuille de chou locale, fasse sa une de leur idylle. Fantasio, journaliste fantasque et dénué de tout sens politique tient là son scoop, celui qui lui apportera la gloire ! Le reporter (enfin, si le qualificatif correspond), est déjà plus que maladroit et imbu de sa personne. Pour le coup sa personnalité correspond assez bien à ce que nous savons de lui dans les albums de la série. Il tentera, en vain, de soudoyer le jeune Spirou pour qu’il devienne son informateur attitré.

Spirou et la jeune soubrette auraient pu éviter la guerre en Pologne, mais voilà, rien ne se passe tout à fait comme prévu.

Spriou, le journal d'un ingénu - Emile Bravo - Page 8

Spriou, le journal d’un ingénu – Emile Bravo – Page 8

Intéressons-nous un peu au Spirou d’Emile Bravo, non pas l’histoire, mais le personnage. L’adolescent est tout à fait naïf, pas loin de l’enfance insouciante. Il doute, il est amoureux, il est complètement humain. Nous sommes très éloigné du héro qui a pu émerveiller nos soirées d’hiver quand il s’attaquait à Zorglub ou La Murène en compagnie de Fantasio et du Comte de Champignac. Mais je l’aime bien ce jeune homme qui est dépucelé dans plusieurs sens du terme dans ce préquelle. Je sens déjà poindre le jeune homme aux cheveux roux qui ne vieillira pas d’un album à l’autre.

Spirou, le journal d'un ingénu - Emile Bravo - Page 56

Spirou, le journal d’un ingénu – Emile Bravo – Page 56

Coté dessins le style de Bravo est plus proche de celui de Franquin que de celui de Fournier qui poursuivra l’aventure. Les dialogues occupent une très grande place dans les cases pour une histoire très bien construite dans laquelle Spirou se retrouve brusquement propulsé. Le style un peu rétro est super intéressant, les ambiances sont travaillées simplement… Je me régale.

Comme je le disais, le scénario est très bien construit. En candide, Spirou découvre les coulisses du pouvoir, le racisme, l’amour mais aussi la déception et enfin l’illumination qui le lancera dans toutes ses autres aventures. Le propos est intelligent et nous pousse à nous interroger comme l’auteur sait le faire dans d’autres de ces albums. Spip ne parle pas (Emile Bravo explique toutefois en quoi l’écureuil est doté de conscience, et l’épilogue est tout à fait délicieux !), de fait l’humour est aussi moins présent. Mais le contexte ne s’y prête pas vraiment.

Spirou, le journal d'un ingénu - Emile Bravo - Page 33

Spirou, le journal d’un ingénu – Emile Bravo – Page 33

Ne lisez pas cet album pour retrouver encore un autre Spirou, non, celui est tout à fait différent mais complètement indispensable pour tout fan de la série.

***

Cet avis n’est que le mien, sans prétention, si vous avez lu « Spirou, le journal d’un ingénu », n’hésitez pas à laisser quelques lignes de commentaires pour éclairer d’autres lecteurs…

Si cette chronique vous a plu, n’hésitez pas à « suivre » ce blog en indiquant simplement votre adresse e-mail ci-dessous (aucune création de compte nécessaire).

Publicités

2 réflexions sur “Le Spirou de… – Le journal d’un ingénu

  1. Pingback: Le jardin d’Emile Bravo | Le Quatrième de Couverture

  2. Pingback: Le Spirou de… – La lumière de Bornéo | Le Quatrième de Couverture

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s