Tu mourras moins bête * – #1 – La science, c’est pas du cinéma

Tu mourras moins bête Couv

Par Marion Montaigne

* Mais tu mourras quand même !

Si vous avez toujours rêvé de manier le sabre laser ou de rétrécir vos gosses, réveillez-vous : le cinéma, c’est pipeau et compagnie !

La célèbre professeure Moustache, bien connue des nombreux fans du blog de Marion Montaigne, épluche pour vous les aberrations scientifiques qui peuplent vos films et séries préférés.

La science, ce n’est peut-être pas du cinéma, mais avec la Prof Moustache c’est terriblement drôle !

Je l’avoue modestement, j’ai ri ! Tout seul, sur le canapé. J’avais déjà observé mon frère le faire avec le même album, et je dois partager avec vous que cela fait un drôle d’effet à l’observateur extérieur qui ne sait pas bien ce que vous êtes en train de lire.

Marion Montaigne m’avait déjà enchanté avec Riche, pourquoi pas toi ? (ici), une histoire de sociologie des riches en quelques chapitres. J’en ai déduis que je n’avais peut-être pas tellement envie de le devenir, riche… J’ai abandonné toute envie et ai, sur le champ, cessé de verser mon obole hebdomadaire à la Française des Jeux (de toute façon, je ne gagne jamais !)

Dans le même lot, il y avait donc ce premier tome de tu mourras moins bête. Trois autres suivent, j’ai donc de quoi m’amuser. Ils sont extraits du blog du même nom (si vous voulez vous faire une idée avant de vider vos bourses, c’est par ). Marion Montaigne se saisit des classiques du genre du cinéma et par la voix du Professeur Moustache (« la fille illégitime d’Albert Einstein et de Stephen Hawkins. En 2008 elle se laisse pousser la moustache afin de préserver l’anonymat de ses parents« ) elle les démonte un à un ! Le silencieux placé au bout d’une arme permet-il de n’entendre qu’un petit plop discret ? Pourra-t-on se faire cryogéniser un jour dans l’espoir de revivre dans le futur ? Pourquoi les planches de skate volantes de Marty Mac Fly ne sont-elles pas encore dans nos rues ? Si je regarde Grey’s Anatomy, puis-je passer un doctorat en Validation des Acquis de l’Expérience ? Les Experts sont-ils vraiment sérieux, qu’ils viennent de Miami ou d’autre part ?

Le texte et le dessin sont délicieusement drôles. Je repense (à nouveau) à un lecteur qui regrettait qu’Inferno prenne quelques libertés avec la vérité, que penser de ces films hollywoodiens qui se jouent clairement de la relativité ou des lois de la balistique ? Professeur Moustache prend tous les risques pour répondre aux questions que ses fans lui posent par carte postale interposée.

Tu mourras moins bête P9

Tu mourras moins bête – #1 – La science, c’est pas du cinéma ! – Marion Montaigne – Page 9

Drôle et décalé, cet album est également très intelligent et truffé d’informations scientifiques que, peut-être, vous oublierez dès la dernière page tournée, mais qui vous reviendrons si vous passez votre dimanche soir devant Minority Report, Retour vers le Futur, Seul sur Mars (non, le livre n’en parle pas, trop récent comme film, désolé… pourtant elle parle de Mars !) ou Volte Face… Beaucoup de films que les moins de vingt ne doivent pas vraiment connaître (et encore moins ceux qui liront cette chronique dans vingt ans) car vestiges d’un passé cinématographique que même TF1 ne ressort plus à Noël (non, elle n’évoque pas de contre-vérités scientifiques dans Le Père Noël est une ordure ou dans la Grande vadrouille, à croire que les films français sont plus sérieux que les films américains… hé hé…)

Tu mourras moins bête P172

Tu mourras moins bête – #1 – La science, c’est pas du cinéma ! – Marion Montaigne – Page 172

Le concept me fait penser à celui du magazine magazine anglais New Scientist qui dans sa rubrique le « mot de la fin » se saisissait d’une question stupide et pourtant passionnante (certaines réponses ont été regroupées dans plusieurs ouvrages, édités au Seuil, notamment « Pourquoi les manchots n’ont pas froid aux pieds ») et proposait aux lecteurs d’y répondre. Les réponses pouvaient à la fois être très sérieuses, mais aussi très décalées.

L’exercice de vulgarisation de Marion Montaigne et du professeur Moustache est passionnant. Apprendre en s’amusant quoi de mieux après tout ? Une idée à ne pas hésiter à mettre au pied du sapin.

***

Cet avis n’est que le mien, sans prétention, si vous avez lu « Tu mourras moins bête – #1 – La science, c’est pas du cinéma ! », n’hésitez pas à laisser quelques lignes de commentaires pour éclairer d’autres lecteurs…

Si cette chronique vous a plu, n’hésitez pas à « suivre » ce blog en indiquant simplement votre adresse e-mail ci-dessous (aucune création de compte nécessaire).

Publicités

2 réflexions sur “Tu mourras moins bête * – #1 – La science, c’est pas du cinéma

  1. En voilà une bonne idée de cadeau pour de grands ados ou de jeunes adultes… on ne sait jamais trop ! Je le lirai en douce avant de l’offrir… Les deux exemples m’ont déjà fait sourire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s