Mort au tsar – #1 – Le gouverneur

mort-au-tsar-tome-1-le-gouverneur

Par Fabien Nury & Thierry Robin

– Nous avons pris de nouvelles mesures, pour votre sécurité.
– Mais voyons, les terroristes ont raté leur coup ! c’est un miracle, une chance inespérée… Il ne vont quand même pas recommencer de sitôt !
– Je suis désolé, Votre Excellence. On peut arrêter une équipe, démanteler un réseau… Mais les rapports sont formels : toute la ville parle de vous comme si vous étiez déjà mort.

Repartons quelques jours en Russie le temps d’un album de Nury et Robin.

17 septembre 1904, aux fenêtres du palais du gouverneur Sergueï Alessandrovitch, une foule gronde, bâtons et fourches à la mains. Hommes, femmes, enfants, ils sont tous là, affamés, pauvres. Le Grand Duc, au balcon, craint pour sa vie, des terroristes s’en prennent à la famille royale. Le tsar doit mourir ! Sergueï est l’oncle de Nicolas II. Mouvement involontaire ou geste prémédité, alors que des fruits trop murs volent vers le gouverneur, celui-ci lâche son mouchoir blanc. Un signal. L’armée tire dans la foule.

Mort au tsar - Thierry Robin - Page 8

Mort au tsar – Thierry Robin – Page 8

Le gouverneur est effondré. A-t-il voulu cela ? Il est seul à Moscou quand son neveu est à Saint-Petersbourg. Cet événement tragique précipitera son assassinat…

Fabien Nury (que nous avions déjà rencontré en compagnie de Brunö dans Tyler Cross, ici), s’inspire de plusieurs écrits qui ont déjà brossé cet événement. Il dépeint avec maestria un personnage à la psychologie complexe, conservateur et humain, torturé de doute et lâché par sa famille. Il en vient à être convaincu que seule la mort pourra le sortir de tout cela. La peur l’accompagne chaque jour. Il tente de fausser compagnie aux garde-chiourmes qui doivent veiller à sa sécurité. Sa femme le presse de rédiger son testament avec son notaire. Ceux qui auparavant l’imploraient pour obtenir ses faveurs le laissent tranquille, après tout, ils traiteront avec son successeur puisque Sergueï Alexandrovitch est mort. Malgré ces vents contraires, le gouverneur fait face et tient son rang et son rôle. Fabien Nury scénarise une histoire tragique et romantique dans laquelle on ne peut en vouloir à ce gouverneur cerné de requins, abandonné de tous. Pas d’empathie pourtant pour cet homme.

Mort au tsar - Thierry Robin - Page 9

Mort au tsar – Thierry Robin – Page 9

Le dessinateur, Thierry Robin, use d’un style ciselé, coupé au couteau. Les palais écrasent le tsar, la foule le poursuit, la peur est toujours présente, dans son regard, dans celui que lui rendent les autres pour un résultat plus que réaliste. Entre contre-plongée et plongées saisissantes, pleines pages superbes, il nous invite à entrer dans l’histoire par le petit trou de la serrure, petite souris qui vole des images qu’elle ne devrait pas voir.

L’ambiance historique de l’album est elle aussi très bien rendue… En résumé, une vraie réussite qui est suivie d’un tome 2, le Terroriste, qui sera chroniquée quand je l’aurais achetée qui, elle, se place du point de vue du terroriste (comme son nom l’indique, d’ailleurs…)

***

Cet avis n’est que le mien, sans prétention, si vous avez lu « Mort au tsar – #1 – Le gouverneur », n’hésitez pas à laisser quelques lignes de commentaires pour éclairer d’autres lecteurs…

Si cette chronique vous a plu, n’hésitez pas à « suivre » ce blog en indiquant simplement votre adresse e-mail ci-dessous (aucune création de compte nécessaire).

Publicités

Une réflexion sur “Mort au tsar – #1 – Le gouverneur

  1. Pingback: Mort au tsar – #2 – Le terroriste | Le Quatrième de Couverture

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s