Undertaker – #2 – La danse des vautours

Undertaker T2 Cover

Par Ralph Meyer, Caroline Delabie & Xavier Dorison

Undertaker T2 Verso

Suite et fin de cette première histoire de la série Undertaker portée par Xavier Dorison au crayon et Ralph Meyer au pinceau. Le tome 1 m’avait déjà emporté au far west, un peu loin de mon canapé conventionnel, sur des terrains que je n’adorais pas plus que ça (lire ici) jusque maintenant… Pourtant Jonas Crow a cette façon de vous attirer et de vous donner envie d’y revenir. Nous reprenons l’histoire là où elle a fini dans le tome 1, au pied d’un pont, cerné par un shérif pas vraiment scrupuleux, une armée qui ne veut pas que son bien et ne parvient pas tout à fait à déméler le juste du faux et des villageois déchaîner qui en veulent après les entrailles du vieux Cussco, accompagné d’une plantureuse anglaise étonnamment honnête, d’une chinoise surprenante et d’un vautour silencieux.

Undertaker - Tome 2 - Page 7

Undertaker – #2 – Ralph Meyer – Page 7

C’est avec grand plaisir que j’ai pu retrouver les trois protagonistes de cette histoire (Crow, Rose Prairie et Lin) pour l’inhumation de Joe Cusco et de ses pépites dans la mine de Red Chance. Il faut dire qu’on ne les abandonnent pas si facilement ces trois là, on s’y accroche. Ce second tome s’attache à suivre la chasse à l’homme jusqu’à la mine, les uns dans le corbillards, les autres (les mineurs cherchant à gagner leur part du butin) sur des chevaux, la gourde pleine d’alcool frelaté à défaut d’eau fraîche. L’histoire des trois personnages principaux se dévoile petit à petit, le passé refaisant surface alors que les pages se tournent. L’un devenant bandit, l’autre un peu soumise et la dernière mère de famille dévouée.

Undertaker - #2 - Ralph Meyer - Page 13

Undertaker – #2 – Ralph Meyer – Page 13

Les morts parsèment les cases d’un album qui se passe principalement de nuit. L’humour reste également présent par petites touches fort agréables. Le dessin de Ralph Meyer est toujours aussi dynamique et réaliste, les couleurs (en collaboration avec Caroline Delabie) font le reste…

Undertaker - #2 - Ralph Meyer - Page 7

Undertaker – #2 – Ralph Meyer – Page 7

Peu à peu dans ce second opus les personnages prennent corps même si le passé de l’Undertaker, croque-mort désabusé et visiblement trouble, reste particulièrement flou. Il manque beaucoup de morceaux au puzzle et je sens clairement que le scénariste, tout en offrant quelques miettes à ses lecteurs conserve le principal pour de futures histoires. La série peut s’annoncer longue et passionnante. Tiendra-t-elle la distance ?

***

Cet avis n’est que le mien, sans prétention, si vous avez lu « Undertaker – #1 – La danse des vautours », n’hésitez pas à laisser quelques lignes de commentaires pour éclairer d’autres lecteurs…

Si cette chronique vous a plu, n’hésitez pas à « suivre » ce blog en indiquant simplement votre adresse e-mail ci-dessous (aucune création de compte nécessaire).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s