Macadam Valley – Le milieu de la fin

Macadam Valley Couv

Par (l’exceptionnel) Ben Dessy

Macadam Valley Verso

Ami de la poésie, des paysages champêtres et bucoliques aux collines aux formes rebondies, des familles modèles et unies par les liens indissociables du mariage, des animaux, bienvenu à Macadam Valley ! Tourne la page et tu entreras dans un monde coloré et heureux en compagnie de gens qui ne veulent que ton bien !

Comment ça je ne suis pas vraiment complètement tout à fait objectif quant à ce chef d’oeuvre ? Comment ça l’auteur m’aurait reversé une partie de ses droits pour que j’écrive une chronique dithyrambique sur le second tome de son superbe premier Macadam Valley (ici) ? Comment ça je suis le petit fils par alliance de la cousine de l’auteur et ne peux donc décemment pas vraiment chroniquer l’album et conseiller à mes lecteurs de l’acheter ? Honteuse calomnie orchestrée par des jaloux ! Je n’aurais qu’une chose à dire pour ma défense : c’est pas moi, je suis innocent…

Mais on s’égare là, non ?

Macadam Valley Planche3

Que disais-je donc ? Ah, oui, ami de la poésie, bla bla bla… Soyons honnête, pour une fois, ami de l’humour noir (y’a plus noir que noir comme la lessive qui lave plus blanc que blanc ou pas ?), du bon goût pas toujours fin, de la nécrophilie, scatophilie, zoophilie et tout autre nom commun finissant en « philie », du cynisme et du piquant, bienvenu dans l’univers loufoque de Ben Dessy, génial observateur de notre société qui signe dans ce second opus une chronique sociale en petits strips décalés qui font mouche presque à chaque fois. Ce deuxième tome a mis un peu plus de temps à arriver, et je m’améliore puisque je le chronique alors que vous pouvez encore le trouver en librairie.

Ben Dessy sévit encore et chahute vos zygomatiques avec plaisir, et ça fait agréablement du bien ! Ben Dessy vous fait rire, oui, mais vous pose question aussi (attention, passage sérieux de la chronique). Les anecdotes et clins d’œil de l’auteur sont aussi parfois très critiques quant à notre société individualiste et froide. La récurrence de certains personnages vous accompagne tout au long des pages et vous les retrouvez avec plaisir.

Macadam Valley Planche2

Toujours aucun tabou sous le crayon aux traits simples de l’auteur qui privilégie les interactions entre ses personnages au décor souvent absent, ou réduit à son plus simple appareil. Si vous suivez l’auteur sur son facebook, vous reconnaîtrez sûrement quelques planches hilarantes déjà parues là. Pauvreté et divorce côtoient homosexualité et éducation, le tout en noir et blanc pour un rire un peu jaune, parfois forcé, souvent honteux, comme dans tout humour noir, je me dis que je ne devrais pas rire, parce que ce n’est pas vraiment drôle, mais je ne peux m’en empêcher… Tant pis !

Macadam Valley Planche1

Ben, toi qui écume en ce moment les librairies pour parapher tes merveilles, si jamais tu passais pas le Nord de la France, je crois que tu serais bien reçu avec ton copain de Glory Owl, tu trouverais certainement quelques fans prêts à vous offrir un verre 🙂

Et sinon, puisque le premier était le début de la fin, celui-ci le milieu de la fin, le troisième s’intitulera comment ? Le fin des fins ? Allez, riez, manants, ça ne peut pas vous faire de mal, et c’est toujours ça de pris !

***

Cet avis n’est que le mien, sans prétention, si vous avez lu « Macadam Valley – Le milieu de la fin », n’hésitez pas à laisser quelques lignes de commentaires pour éclairer d’autres lecteurs…

Si cette chronique vous a plu, n’hésitez pas à « suivre » ce blog en indiquant simplement votre adresse e-mail ci-dessous (aucune création de compte nécessaire).

Publicités
Cette entrée a été taguée . Ajouter le permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s