Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une

ta-deuxieme-vie

Par Raphaëlle Giordano

– Vous souffrez probablement d’une forme de routinite aiguë.
– Une quoi ?
– Une routinite aiguë. C’est une affection de l’âme qui touche de plus en plus de gens dans le monde, surtout en Occident. Les symptômes sont presque toujours les mêmes : baisse de motivation, morosité chronique, perte de repères et de sens, difficulté à être heureux malgré une opulence de biens matériels, désenchantement, lassitude…
– Mais… comment vous savez tout ça ?
– Je suis routinologue.
– Routino-quoi ?

Camille, trente-huit ans, a tout, semble-t-il, pour être heureuse. Alors pourquoi a-t-elle l’impression que le bonheur lui a glissé entre les doigts ? Tout ce qu’elle veut, c’est retrouver le chemin de la joie et de l’épanouissement. Quand Claude, routinologue, lui propose un accompagnement original pour l’y aider, elle n’hésite pas longtemps : elle fonce. A travers des expériences étonnantes, créatives et riches de sens, elle va, pas à pas, transformer sa vie et repartir à la conquête de ses rêves…

« La sagesse, c’est d’avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue quand on les poursuit. » (Oscar Wilde)

Oui, c’est certain, vous allez finir par y voir une forme de boulimie maladive de livres qui me disent que j’ai dix mille raisons d’aller mieux et que cela ne tient de toute façon qu’à moi. Est ce vraiment le hasard qui a fait que trois livres aux thèmes proches et à l’optimisme débordant se sont glissés dans mon sac ? Ou juste un petit message que mon inconscient aurait voulu me faire passer ? C’est l’été aussi, j’ai envie de sourire, d’être heureux ou au moins de goûter au bonheur, ne serait-ce qu’un plaisir fugace qui ne durerait que d’une couverture à l’autre. Souvent c’est plutôt a l’automne ou au début de l’hiver que les vagues envahissent l’âme. C’est à ce moment là que j’aurais dû découvrir Raphaëlle Giordano et son roman au titre qui sonne comme « Aujourd’hui est le premier jour du reste de ta vie » par Daho dans les hauts parleurs.

La quatrième dit tout ce que vous devez savoir sur le livre. En dire plus serait trop. Tout comme « le jour où j’ai appris à vivre » de Laurent Gounelle (ici) vous êtes entre l’essai de développement personnel et le roman. Camille a toutes les réticences que j’aurais moi même devant les propositions de Claude pouvant sembler farfelues. J’ai déjà tenté le grand ménage et me suis contenté d’un grand déplacement d’un placard à l’autre ne pouvant me résoudre à me séparer de tant de choses inutiles mais si précieuses à mes yeux. Changer est éprouvant. Si l’on en croit Camille cela en vaut pourtant la chandelle.

Camille a rencontré Claude, un livre a-t-il le pouvoir de vous faire changer? Je n’en suis pas convaincu, rien ne remplace les encouragements d’un être qui vous accompagne et devient cher. Je ressors du livre pétrit de bonnes intentions (demain, grand ménage !) mais cela risque de vite s’essouffler si personne ne vient me rappeler mes engagements. Ça ne veut pas dire que je ne tenterai pas… on en reparle dans une semaine.

Bref, plein de bons sentiments, d’optimisme, de bonnes idées ce premier roman d’une coach m’a bien réjouis, remis en face de certaines de mes attitudes que j’aimerais, moi aussi changer…
S’il y a un Claude dans le coin… je suis preneur !

« Un jour, j’irai vivre en Théorie, parce qu’en Théorie tout se passe bien. »

***

Cet avis n’est que le mien, sans prétention, si vous avez lu « Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une », n’hésitez pas à laisser quelques lignes de commentaires pour éclairer d’autres lecteurs…

Si cette chronique vous a plu, n’hésitez pas à « suivre » ce blog en indiquant simplement votre adresse e-mail ci-dessous (aucune création de compte nécessaire).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s