L’Elixir d’amour

L_ELIXIR_D_AMOUR_jaqu_Mise en page 1

Par Éric Emmanuel Schmitt

L’amour relève-t-il d’un processus chimique ou d’un miracle spirituel ? Existe-t-il un moyen infaillible de déclencher la passion, comme l’élixir qui jadis unit Tristan et Iseult ? Est-on, au contraire, totalement libre d’aimer ?
Anciens amants, Adam et Louise vivent désormais à des milliers de kilomètres d’un de l’autre, lui à Paris, elle à Montréal. Ils entament une correspondance, où ils évoquent les blessures du passé et leurs nouvelles aventures, puis se lancent un défi : provoquer l’amour. Mais ce jeu ne cache-t-il pas un piège ? En fin observateur des caprices du cœur, Eric-Emmanuel Schmitt explore le mystère des attirances et des sentiments.

Il faut un moment changer de style et revenir à une valeur sûre. Éric Emmanuel Schmitt en est une chez moi. J’ai pris un peu de retard dans ses dernières publications mais ce n’est finalement pas bien grave. Je n’ai pas de compte à lui rendre (d’ailleurs il ne m’en demande aucun puisqu’il ne me connait pas :-)).

L’Élixir d’amour est un roman épistolaire entre Louise et Adam, fraîchement séparés par la vie et un océan. Quand Adam propose à Louise l’amitié pour ne pas perdre tout ce qu’ils ont pu construire, et parce que seule l’amitié est favorisée par le temps qui brise l’amour, Louise s’offusque et refuse. De lettres en courriers la flamme reprend pourtant. L’Élixir d’amour est bien moins une histoire d’amour qu’une dissertation sur l’amour. Les deux anciens amants s’interrogent sur ce qu’aimer, sur le sexe et l’amour trop souvent amalgamés quand ils sont deux pays différents, puis sur leurs nouveaux amants.

Confidences après confidences la complicité des deux amis s’installe dans leurs échanges. On a peine à croire qu’ils ne puissent pas s’aimer. Et pourtant…

Qui des deux manipule l’autre? Comment parviendront ils à faire le deuil de leur relation quinquennale ? Le talent de Schmitt se plaît à nous entraîner dans les coulisses de l’amour, parfois désenchanté, nihiliste ou optimiste il nous promène selon les états d’esprit d’Adam et Louise.

Il me semble bien que, par de courts textes, Eric-Emmanuel Schmitt choisit un peu la facilité, usant d’un format qui marche bien et qui a en partie fait sa renommée. Mais sans prévenir la chute arrive, inattendue et magistrale. L’auteur sait toujours me tenir en haleine et me surprendre. Encore une fois ce roman ne dément pas mon admiration pour lui.

Cher Adam,
Il y a des choses dont il faut prendre l’habitude avant d’en avoir le goût : le café, la cigarette, les brocolis, la solitude.
Je m’efforce d’apprivoiser cette dernière puisque c’est ma nouvelle compagne.
Louise

Est-on libre d’aimer?
On peut refouler l’amour, refuser qu’il nous emporte dans ses flots torrentiels.
J’ai peur que notre liberté ne se révèle que négative, un veto crispé, le rejet effrayé de ce qui nous dépasse. Notre seul pouvoir : rater le rendez-vous que nous donne le bonheur.

Cette dernière citation fut l’objet de quelques débats, je ne la vois que positive, tout est possible, tu n’as pas le choix d’aimer, tu as juste la possibilité de ne pas le vouloir parce que la relation te fait peur. Et cette liberté, ce choix qui t’est offert, est le seul qui tienne. Si tu te laisses porter, si tu lâches prise, alors tu ne pourras qu’aimer…

***

Cet avis n’est que le mien, sans prétention, si vous avez lu « L’Élixir d’amour », n’hésitez pas à laisser quelques lignes de commentaires pour éclairer d’autres lecteurs…

Si cette chronique vous a plu, n’hésitez pas à « suivre » ce blog en indiquant simplement votre adresse e-mail ci-dessous (aucune création de compte nécessaire).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s