Déjà

couv-deja

Par Delphine Grenier

verso-deja

« C’est la nuit il n’y a pas de bruit. »

Fond bleu nuit apaisant, la souris, le chat, l’oiseau, la poule courent tous vers quelque chose que l’on devine passionnant.
Le dessin est plein d’émotions et de poésie. Cet album court et doux est un hymne à l’émerveillement à la nature à la beauté… à découvrir de toute urgence.

deja

(et c’est ma chronique la plus courte, quand un livre se passe de mots, il ne faut pas en faire trop…)

deja-extrait

***

Cet avis n’est que le mien, sans prétention, si vous avez lu « Déjà », n’hésitez pas à laisser quelques lignes de commentaires pour éclairer d’autres lecteurs…

Si cette chronique vous a plu, n’hésitez pas à « suivre » ce blog en indiquant simplement votre adresse e-mail ci-dessous (aucune création de compte nécessaire).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s