Les voyages d’Anna

les-voyages-danna-couv

Par Emmanuel Lepage, Sophie Michel & Vincent Odin

Entre 1885 et 1910, Anna parcourt le monde en compagnie de Jules Toulet, le célèbre peintre voyageur.
Aujourd’hui, entourée de carnets que Jules lui a laissés, Anna lui écrit la lettre qu’il a attendu toute sa vie.

Je vous préviens de suite ami lecteur, cette chronique ne pourra être que lyrique… J’ai bien du mal à contenir mon enthousiasme…

Edité pour la première fois en 2005, je désespérais de pouvoir un jour lire ces voyages d’Anna d’Emmanuel Lepage accompagné de sa femme à la ville, Sophie Michel. Et voilà que, en cette fin d’année 2016, quelques mois après la parution des voyages d’Ulysse (dont la chronique devrait suivre sous peu), les éditions Daniel Maghen réédite cette bande dessinée.

Bande dessinée ? Ou livre d’art ? Entre les deux je ne sais choisir tant cet ouvrage est magnifique. Carnet de voyage certainement. Anna, jeune fille pas encore tout à fait femme, et Jules quittent Venise en 1885 sur un bateau à la poursuite d’ailleurs. Anna s’enfuit, jeune femme libre qui rêve de grands espaces.

Les voyages d'Anna - Emmanuel Lepage - Page 12 & 13

Les voyages d’Anna – Emmanuel Lepage – Page 12 & 13

25 ans durant Jules et Anna vont se chercher sans jamais oser avouer leur passion l’un pour l’autre. Il faudra qu’Anna retrouve les carnets du peintre pour lui écrire une lettre reproduite ici à la plume, entourant les œuvres de Lepage, les crayonnés qui leurs répondent, les extraits des carnets de Jules Toulet autour du monde. Fuite, découverte du monde et de l’autre, des premiers émois, passion de celle qui fut la première, et peut-être la seule aimée, il y a tout cela.

Pas de bulles donc. De grande doubles planches aquarellées magnifiques aux couleurs qui donnent presque envie de les accrocher au mur pour en faire profiter tout le monde, des toiles suspendues dans le temps ou pleines de vie que je ne me lasse jamais de feuilleter à nouveau (depuis ce midi que j’ai l’album entre les mains, j’ai dû l’ouvrir une dizaine de fois après ma lecture pour me plonger à nouveau dans cet ailleurs sublime que dessine Lepage).

Les voyages d'Anna - Emmanuel Lepage - Page 17

Les voyages d’Anna – Emmanuel Lepage – Page 17

Les annotations de Jules Toulet ponctuent certaines planches, questionnant Anna, s’interrogeant « Est-ce un garçon ou une fille ? Ca, tu ne me l’as jamais dit » sur un croquis d’Anna au ventre rebondi.

Comme un dialogue entre les deux amants qui n’en peuvent plus de ce fuir, je voyage de Venise à l’Afrique en passant par la Bretagne, le Pérou et la mer de Chine. Les aquarelles sont toutes plus belles les unes que les autres qu’elles en feraient presque oublier le texte qui pour n’être que prétexte (désolé Sophie :-().

Les voyages d'Anna - Emmanuel Lepage - Page 82 - 83

Les voyages d’Anna – Emmanuel Lepage – Page 82 – 83

Daniel Maghen, l’éditeur, offre à cet ouvrage une finition d’une qualité incroyable. Papier épais qui rappelle les carnets de dessins que vous trouverez dans les papèteries, un objet d’une exceptionnelle qualité ! Donc non, il serait trop injuste de classer cet album dans la catégorie bande dessinée, il s’agit d’un art-book de voyage…

Plongez-vous dans ces quelques planches, j’ai bien du mal à choisir laquelle reproduire tant elles sont toutes superbes. Je ne peux que vous inviter à vous ruer sur cet ouvrage et à y plonger sans crainte. Vous risquez, tout au plus, une irrésistible envie d’escapades après avoir refermé l’album dans le silence qui s’impose.

Les voyages d'Anna - Emmanuel Lepage - Page 41

Les voyages d’Anna – Emmanuel Lepage – Page 41

N’hésitez pas, prenez votre baluchon !

***

Cet avis n’est que le mien, sans prétention, si vous avez lu « Les voyages d’Anna », n’hésitez pas à laisser quelques lignes de commentaires pour éclairer d’autres lecteurs…

Si cette chronique vous a plu, n’hésitez pas à « suivre » ce blog en indiquant simplement votre adresse e-mail ci-dessous (aucune création de compte nécessaire).

 

Publicités

3 réflexions sur “Les voyages d’Anna

  1. Pingback: Les voyages d’Ulysse | Le Quatrième de Couverture

    • Eh oui, Emmanuel Lepage m’impressionne toujours par son talent… Ses cases sont superbes, et ses histoires nous font souvent voyager !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s