Shi – #1 – Au commencement était la colère

au_commencement_etait_la_colere_shi_tome_1

Par Zidrou & Homs

shi-tome-1-verso

Dans les nouveautés de ce début d’année, chez Dargaud, il y a Shi. Le premier cycle s’annonce en quatre tome. Zidrou est au scenario, Homs au dessin.

Tout commence de nos jours, un riche industriel de l’armement ressort blanchi d’un procès qui lui était intenté suite à l’explosion d’un enfant sur une mine anti-personnel. Après tout sa multinationale qui fait vivre 40 000 personnes ne pouvait en aucun cas être tenue pour responsable de l’utilisation des « jouets » qu’elle mettait sur le commerce, et encore moins son président.

Shi - #1 - Au commencement était la colère - Par Zidrou & Homs

Shi – #1 – Au commencement était la colère – Par Zidrou & Homs

Quel rapport avec la couverture qui semble plus ancrée dans le dix-neuvième siècle que le vingt-et-unième ? Comment lire ce quatrième de couverture étonnant qui semble s’inviter dans un album où il n’a pas sa place ?

Non, tout ne commence pas aujourd’hui… Tout commence en 1851, à Londres, dans le Crystal Palace de l’Exposition Universelle, la première du nom qui, bien évidemment, ne pouvait se tenir que dans la capitale de l’Empire le plus puissant d’alors. Henry Cole, celui qui eut l’idée, fait visiter à l’aristocratie londonienne son bébé. Une jeune noble anglaise, qui refuse de tenir son rang, est choquée par le cadavre d’enfant qu’une japonaise serre dans ses bras, dans l’une des scènes de l’exposition. Pour éviter tout scandale, les hommes décident d’enterrer le corps dans les jardins, là où sont aussi délaissées les charognes.

Jennifer, la jeune anglaise, manipulant les membres de sa famille pour parvenir à ses fins et Kitamakura, la mère de l’enfant, vont se retrouver et entrer en croisade contre l’Empire Britannique et ses hommes tout puissant qui dictent leurs lois et usent sans vergogne de prostituées.

Cette saga a tout d’un futur succès. Le scenario de Zidrou nous entraîne sans répit d’une époque à l’autre, tissant une intrigue passionnante que vous ne lâcherez pas du début à la fin de l’album. Pages après pages il installe ses personnages et surprend le lecteur qui peut s’y perdre un peu. Les protagonistes ont une vraie personnalité dès les premières planches, aventurières et insoumises, éprises de justice et de liberté. Des sociétés secrètes s’invitent dans le fumoir du colonel Winterfeld, les indigents se mêlent aux aristocrates de tout poil, caressant l’espoir d’un Shilling bien mérité.

Shi - #1 - Au commencement était la colère - Par Zidrou & Homs

Shi – #1 – Au commencement était la colère – Par Zidrou & Homs

Le duo que Zidrou forme avec Homs est bluffant, les dessins de ce dernier sont à couper le souffle, il y a du mouvement, des expressions de visages criantes de vérité, des détails dans chaque case. L’illustrateur brosse un album sombre et inquiétant entre les bas-fonds de Londres et le prestige des appartements de la noblesse où se passent des orgies au goût douteux.

Un début prenant pour une série qui risque de faire parler d’elle. Ce premier tome laisse un goût de trop peu quand se tourne la dernière page, vivement la suite !

***

Cet avis n’est que le mien, sans prétention, si vous avez lu « Shi – #1 – Au commencement était la colère », n’hésitez pas à laisser quelques lignes de commentaires pour éclairer d’autres lecteurs…

Si cette chronique vous a plu, n’hésitez pas à « suivre » ce blog en indiquant simplement votre adresse e-mail ci-dessous (aucune création de compte nécessaire).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s