L’île des justes

501 L'ILE DES JUSTES[BD].indd

Par Stéphane Piatzszek & Espé

Marseille, été 42.

Pour échapper aux rafles, les Cohen tentent de rallier la corse avant de se rentdre en PAlestine, terre d’accueil mythique pour les juifs persécutés d’Europe.

Henri Cohen, arrêté par la police française puis déporté, ne vivra jamais son rêve. Suzanne, sa femme, est capturée à son arrivée sur l’île de Beauté et séparée de son fils Sacha qui, grâce à l’aide des insulaire, est mis en sûreté.

Réussissant à prendre la fuite, Suzanne retrouve son fils dans le petit village de Canari où un prêtre les recueille. Bienveillant, celui-ci leur permet de trouver un refuge où il les imagine à l’abri. Mais il oublie qu’en Corse aussi, l’ennemi fait sa loi… Seule la solidarité corse transformera le calvaire d’une famille en un chemin d’espérance et de vie.

Lire la suite

Publicités

Juarez

Juarez

Par Nathalie Sergeef et Corentin Rouge

– Vous venez d’arriver en ville ?

– A l’instant.

– J’espère que vous ne faites que passer. Parce que Ciudad Juarez, c’est pas Puerto Vallarta.

– Je sais. Ma soeur vit ici. Je ne l’ai pas vue depuis un moment. Je suis à sa recherche.

– Que Dieu la protège, mon petit. S’il le peut encore…

Lire la suite

Névé

Névé

Par Dieter & Lepage

De la première édition intégrale de 1998 :
« Tu peux regarder ton passé, Névé, sans nostalgie, ni regret, car de là et de là seul, surgira ton avenir… »

De la réédition de l’intégrale en 2008 :
Les chemins d’une adolescence fragile, la perte d’un père, la découverte des autres… Névé découvre avec l’intensité de la jeunesse la difficulté de devenir adulte. Un hymne aux sentiments où l’itinéraire d’un jeune homme devient une aventure…
Emmanuel Lepage et Dieter font passer dans Névé leur amour du voyage et des grands espaces.

Lire la suite

Carnets de Saint-Jacques de Compostelle

Carnet de Saint-Jacques de Compostelle

Par François Dermaut

Le Puy – Saint-Jacques de Compostelle : 1680 km, 30 avril – 10 juillet 2001.« Fin 1997, je touche presque le but fixé il y a cinq ans… mourir en me détruisant par l’alcool. Il m’est impossible d’entamer le 10ème tome des Chemins de Malefosse sans trembler. Il me faut entamer cette reconstruction progressivement et ré-appréhender la vie pas à pas… Pas à pas… 1 kilomètre… 2 kilomètres puis 5… et 10… Au bout de sept mois, j’en parcours 50 avec un sac de 8 kilos. J’éprouve le besoin d’aller plus loin… L’idée de me rendre à Compostelle me traverse l’esprit. Pourquoi Compostelle ? Je n’en sais trop rien. Je ne sais même pas situer Compostelle. Je fini par trouver sur une carte : nord-ouest de l’Espagne, 80 kilomètres avant le « Cap Finisterre ». Le chemin traditionnel part du Puy-en-Velay. Très vite, je laisse de côté les considérations religieuses (ça me donne de l’urticaire) pour m’intéresser au côté route, environ 1680 kilomètres, la moitié en France, la moitié en Espagne ! De quoi se laver la tête pour un bon bout de temps. Je confie mon projet secret à Nathalie, de 25 ans ma cadette. A ma grande surprise, et « si je n’y vois pas d’inconvénient », ça lui ferait du bien aussi. La date du départ est fixée : lundi 30 avril 2001. » Sur plus de 120 pages, le dessinateur des Chemins de Malefosse nous conte avec sentiments et humour ce périple saisissant. Plus de 150 dessins et aquarelles accompagnent un récit plein de finesse, qui ravira autant les amateurs de carnets de voyage que de bande dessinée.

Lire la suite