Berezina

Berezina

Par Sylvain Tesson

« Un vrai voyage, c’est quoi ?
– Une folie qui nous obsède, dis-je, nous emporte dans le mythe ; une dérive, un délire quoi, irrigué de vodka, une glissade à la Kerouac, un truc qui nous laissera pantelants, le soir, en larmes sur le bord d’un fossé. Dans la fièvre…
– Ah ? Fit-il.
– cette année ceux sont les deux cents ans de la Retraite de Russie, dis-je.
– Pas possible ! dit Gras.
– Pourquoi ne pas faire offrande de ces quatre mille kilomètres aux soldats de Napoléon ? »

Sylvain Tesson embarqué l’Empereur dans son side-car pour une épopée carnavalesque et réjouissante.
Entraîné dans une effraction du temps, le lecteur enjambe les siècles avec jubilation.

Lire la suite

Mort au tsar – #1 – Le gouverneur

mort-au-tsar-tome-1-le-gouverneur

Par Fabien Nury & Thierry Robin

– Nous avons pris de nouvelles mesures, pour votre sécurité.
– Mais voyons, les terroristes ont raté leur coup ! c’est un miracle, une chance inespérée… Il ne vont quand même pas recommencer de sitôt !
– Je suis désolé, Votre Excellence. On peut arrêter une équipe, démanteler un réseau… Mais les rapports sont formels : toute la ville parle de vous comme si vous étiez déjà mort.

Lire la suite

Kamarades – La fin des Romanov

Kamarades ka fin des romanovPar Benoît Abtey, Jean-Baptiste Dusseaux (scénario) & Mayalen Goust (dessins)

Petrograd, Russie, début 1917

La révolution russe est en mouvement. Volodia a choisi son camp : celui des bolcheviks, aux cotés de Staline.

C’est au coeur de cette agitation qu’il tombe fou amoureux d’Ania. Mais quand elle disparaît ses idéaux vacillent : qui est-elle vraiment ?

Quel personnage, dans l’ombre, tire les ficelles ?

Entre amour, drames et manigances politiques se noue un grand récit.

L’Histoire se met en marche sous nos yeux.

Lire la suite

Dans les forêts de Sibérie

Dans les forêts de Sibérie

Par Sylvain Tesson

Assez tôt, j’ai compris que je n’allais pas pouvoir faire grand-chose pour changer le monde. Je me suis alors promis de m’installer quelque temps, seul, dans une cabane. Dans les forêts de Sibérie.
J’ai acquis une isba de bois, loin de tout, sur les bords du lac Baïkal.
Là, pendant six mois, à cinq jours de marche du premier village, perdu dans une nature démesurée, j’ai tâché d’être heureux.
Je crois y être parvenu.
Deux chiens, un poêle à bois, une fenêtre ouverte sur un lac suffisent à la vie.
Et si la liberté consistait à posséder le temps ?
Et si le bonheur revenait à disposer de solitude, d’espace et de silence – toutes choses dont manqueront les générations futures ?
Tant qu’il y aura des cabanes au fond des bois, rien ne sera tout à fait perdu.

Lire la suite